Quelles sont les fêtes de précepte et de dévotion ?

Dans l’Eglise universelle, les fêtes de précepte pour lesquelles les fidèles sont tenus d’aller à la Messe en plus des 52 dimanches de l’année sont au nombre de 10 :

  • Immaculée Conception (8 décembre)
  • Noël (25 décembre)
  • Circoncision (1er janvier)
  • Epiphanie (6 janvier)
  • Saint Joseph (19 mars)
  • Ascension (jeudi 40 jours après le dimanche de Pâques)
  • Fête-Dieu (jeudi qui suite la fête de la Trinité)
  • Saint Pierre et Paul (29 juin)
  • Assomption (15 août)
  • Toussaint (1er novembre)

À la suite de la Révolution française – dirigée contre l’Eglise du Christ – et en conséquence du concordat de 1802, on a contraint l’Eglise à limiter ce nombre à 4 en France : l’Ascension, l’Assomption, la Toussaint et Noël.

En France, on appelle les 6 autres des fêtes de dévotions : elles ne sont plus de précepte pour les fidèles français – il n’y a donc aucun péché à ne pas aller à la Messe –, mais elles devraient l’être si l’Eglise était libre. Elles le sont toujours ailleurs, par exemple pour en Italie ou aux Etats-Unis.

Il demeure toutefois important de marquer ces fêtes de quelque manière pour conserver l’esprit catholique… et peut-être pouvons-nous généreusement faire l’effort de venir à la Messe ce jour-là ?

Related Posts

None found